Haut de page>
 

Conférence annuelle des partenaires M-Files

 
3 juillet 2018
Image Conférence annuelle des partenaires M-Files

Conférence annuelle des partenaires M-Files

M-Files passe la vitesse supérieure avec M-Files Online

Début juin, j’ai assisté à la conférence annuelle des partenaires M-Files, à Miami Beach. Cette fois-ci M-Files a décidé de réunion les deux conférences habituelles (EMEA + USA) en une seule. Le choix du lieu était plutôt convenable ;-)

Les affaires vont plutôt bien pour M-Files. En effet, la croissance s’accélère encore pour eux et pour leurs partenaires. Je ne peux pas donner de chiffres, mais voici tout de même quelques points clés : la majorité du business est en Europe, leurs parts de marché ont augmentées de manière significative sur leurs concurrents. Comme relevé par les grands cabinets d’analyse, M-Files est maintenant l’un des leaders du domaine !

Modèle souscription

Beaucoup l’avait anticipé, peu l’imaginait aussi rapidement : M-Files passe définitivement au modèle souscription, que ce soit pour des installations locales (on-premise) ou dans le cloud (SaaS). Les licences perpétuelles avec maintenance annuelles ne seront plus disponibles à partir du 1er juillet 2019. Ce modèle est maintenant monnaie courante : Microsoft, Adobe et consorts le propose depuis longtemps. La bonne nouvelle est que M-Files peut toujours s’installer localement et cela semble bien devoir perdurer.

Pas besoin d’avoir un master en mathématiques, le client paiera plus à la longue. Pour valoriser ce changement, M-Files propose un nouveau produit appelé « M-Files Online », distinct de l’actuel « M-Files 2018 ». Voici les caractéristiques de « M-Files Online », qui encore une fois peut très bien être installé localement :

  • Mises à jour automatiques mensuelles, pour les clients et les serveurs.

  • Comprends le module IML (intelligent metadata layer), avec notamment les modules d’intelligence artificielle M-Files Matcher/Text Analytics/Image Analytics.

  • Comprends le connecteur IML pour les répertoires partagés.

  • Unique possibilité d’avoir l’interface web similaire (1:1) au client Windows 2018 (M-Files Web 1.0).

  • En option : mode multi-server permettant de partager la charge et d’offre une redondance applicative.

  • En option : accès à une nouvelle recherche ultra-performante impliquant un moteur en ligne (Smart Search).

M-Files propose IML avec de l’intelligence artificielle depuis plus d’une année. Cette technologie est époustouflante mais les use-cases chez nos clients ne sont pas nombreux, notamment à cause des couts des modules IML. Désormais avec M-Files Online, nous allons pouvoir mettre en œuvre IML chez nos clients et demain une IA suggérera des métadonnées pour leurs documents !

Autres nouveautés

D’autres nouveautés seront également disponibles très bientôt dans M-Files 2018 et Online :

  • Intégration à MS Office dans l’app mobile iOS, ce qui offrira la possibilité d’éditer des fichiers Office depuis M-Files ou d’ouvrir un fichier géré dans M-Files depuis Office.

  • Nouvelles fonctionnalités dans IML : M-Files Smart Classifier, Repository Sensor et surtout demain la possibilité d’importer automatiquement des documents.

  • Intégration plus poussée avec SharePoint Online.

  • Co-rédaction avec le client desktop + web, via Office Online.

Mon point de vue

M-Files va très bien et accélère son aventure. Le modèle souscription est inévitable dans le domaine du logiciel, M-Files est l’un des premiers à faire le pas côté GED. Après son fabuleux moteur de workflow qui n’a jamais été vendu en option, M-Files investi massivement ses ressources de développement dans l’IA. J’adhère totalement : demain on pourra créer ou glisser un document dans M-Files sans explicitement choisir des métadonnées, car une IA le fera pour vous.

L’autre volet de l’IML qui est de gérer des documents hébergés dans d’autres systèmes (Dropbox, SharePoint, répertoires partagés…) n’a pas encore été mis en avant par tebicom, car je préconise plutôt de centraliser tous les documents dans M-Files. Mais je pense que la future possibilité d’importer automatiquement des documents d’une simple coche devrait me faire changer d’avis.

Lionel JAQUET

Gestion de l’information

Directeur, Associé

Vous voulez en savoir plus ? contactez gdi@tebicom.ch