Haut de page>
 

Cloud Workplace

 
Cloud computing - Cloud Workplace
 
 
 
 
 
 

Cloud Desktop

Comme pour les infrastructures on-premise, la VDI est une technologie idéale pour industrialiser la mise à disposition d’environnements de travail standardisés pour les utilisateurs.

Ce type de solution nécessite le recours à un stockage ultra-performant, et des bandes passantes importantes suivant le nombre d’utilisateurs connectés. L’évolution des technologies Flash et l’avènement du SD-WAN ont fait tomber ces contraintes rendant possible la mise à disposition d’environnements VDI hébergés dans le Cloud.

Ces plateformes peuvent reposer sur service natif du provider Cloud, ou être exploitées par un framework VDI plus traditionnel (Ex : Citrix XenDesktop, VMware Horizon) qui utiliserait les capacités compute du provider Cloud, en conservant les outils de cloning, de sécurisation des accès, de gestion des profils et de mise à disposition des applications du framework VDI.

 

Cloud Endpoint Management

En matière de gestion de parc, les solutions traditionnelles ont progressivement été remplacées par des solutions de gestion des équipements mobiles (MDM ou EMM), qui ont progressivement hérité de toutes les fonctions de gestion des OS clients (Windows & MacOS). Or, considérant les cycles de mise à jour des plateformes, celles-ci sont généralement mise à disposition sous forme de services Cloud, en mode SaaS.

Ces plateformes de gestion consolident généralement tout ou partie des fonctions suivantes :

  • Enrôlement des équipements et intégration aux services d’annuaires
  • Gestion des configurations et contrôle des équipements (Ex : Prise de main à distance)
  • Sécurisation des équipements (Ex : Pilotage de l’antivirus, du chiffrement de disque, authentification, accès réseau, etc.)
  • Déploiement et gestion du cycle de vie des applications
  • Gestion des inventaires et production de rapports sur l’état du parc
  • Nettoyage des données d’entreprise en cas de perte d’un équipement


Pour les clients disposant déjà d’une gestion de parc en interne, ces services Cloud offrent généralement une intégration avec les outils on-premise afin de définir précisément quelle plateforme sera en charge de quel volet de l’administration du parc.


 

Cloud Apps

L’évolution des frameworks applicatifs représente l’un des enjeux majeurs pour l’avènement du Cloud. Comme déjà évoqué dans les paragraphes dédiés à la containérisation, le modèle Dev / Ops tend à devenir le nouveau standard en matière de développements applicatifs. Ce modèle ne se base plus sur des principes d’applications monolithiques, mais sur des logiques de micro-services assumant chacun des fonctions spécifiques de l’applicatif concerné.

C’est sur ce principe que reposent déjà la majorité des applications SaaS du marché. Pour autant, la modernisation des applications est un chantier de longue haleine, qui nécessitera logiquement des années afin de finaliser la transition de tous les applicatifs vers ce nouveau modèle.

Dans l’intervalle, il sera toujours nécessaire de mettre à disposition des applications aux utilisateurs en s’appuyant sur les mécanismes traditionnels :

  • Télé-distribution d’applications
  • Publication d’applications en mode terminal services
  • Virtualisation et streaming d’applications
  • Déploiement de stacks applicatifs (layering)


Toutes ces méthodes sont généralement supportées par les principaux Cloud providers pour la mise à disposition d’applications aux utilisateurs, certaines sont plus adaptées pour des accès locaux ou distants, pour des postes physiques ou virtuels. Mais c’est la richesse des méthodes d’accès aux applications qui permet de répondre à tous les scénarios d’utilisation.

 

Cloud Personal Data

Les documents personnels des utilisateurs sont différents des services de fichiers d’entreprise, mais leur protection n’est pas moins importante.

Les premières plateformes de « Follow-Me Data » ont vu le jour dans le Cloud, en mode SaaS (Ex : Dropbox). Ces solutions permettent notamment aux utilisateurs d’accéder à leurs documents en tout temps et depuis n’importe quel équipement, de les partager avec d’autres collaborateurs ou même des externes

Pour autant, les problématiques de confidentialité des données nécessitent des solutions professionnelles permettant aux administrateurs de reprendre le contrôle sur ces données, de fixer des quotas par utilisateurs, d’assurer une protection optimale des fichiers, et de définir des règles précises sur le partage de documents à l’externe.

 

Cloud Messaging

Grâce au succès d’Office 365, les services de messagerie représentent l’un des principaux services d’infrastructure consommés en mode Cloud.

En effet, malgré l’amélioration continue des applications de messagerie « on-premise », il devient utopique de pouvoir garantir les mêmes niveaux de redondance, de disponibilité et de sécurité, ou la même facilité d’administration sur une infrastructure locale qu’auprès d’un provider Cloud tel que Microsoft.

Pour autant, en cas de contraintes spécifiques (Ex : Légales, sécuritaires, etc.), il reste possible de mettre en œuvre assez facilement des architectures hybrides, avec une partie des boites aux lettres hébergées dans le Cloud, et le reste conservé localement.

Les plateformes de messagerie hébergées dans le Cloud offrent généralement les mêmes services de sécurité qu’une infrastructure on-premise (Filtrage antispam, protection antivirus, chiffrement, etc.).

 

Cloud Conferencing

Les solutions de communications unifiées en mode Cloud intègrent en général toutes les fonctions collaboratives complémentaires à la messagerie, soit :

  • La messagerie instantanée et la présence
  • La téléphonie IP
  • La gestion des conférences Web ou vidéo


Ces services permettent aux utilisateurs mobiles de pouvoir communiquer efficacement indépendamment de leur localisation géographique, de l'appareil depuis lequel ils se connectent.