Haut de page>
 

Service Management

 
 
 
 
 

Datacenter Automation

Les logiques de Software Defined Datacenter impliquent nécessairement des logiques d'automatisation ou d'orchestration, afin de simplifier la gestion opérationnelle d'infrastructures complexes ou d'accélérer la mise en oeuvre de nouveaux services.

Ces solutions s'appuient sur l'ouverture récente des API sur la quasi-totalité des composants d'une infrastructure actuelle, qu'il s'agisse d'éléments matériels (Ex : Réseaux, serveurs, stockage, sécurité) ou logiciels (Ex : Virtualisation, applications). En outre, ces nouvelles approches permettent d'implémenter de manière graphique, avec un recours limité au scripting, des processus ou workflows calqués sur des logiques métier.

Les catalogues de services qui en découlent sont généralement présentés sous la forme de portails Web destinés à choix :

  • Aux équipes IT pour automatiser des tâches récurrentes ou complexes
  • A d'autres départements au sein d'une organisation pour provisionner ou déprovisionner de nouveaux services sans faire appel à l'IT
  • Aux utilisateurs finaux pour effectuer des tâches usuelles sans solliciter un service helpdesk

Néanmoins, ces solutions impliquent également de repenser la manière de consommer l'IT, en disposant systématiquement d'un léger excédent de ressources matérielles pour offrir une certaine élasticité aux infrastructures mises en oeuvre (Consommation à la demande).
 

Network Monitoring

La surveillance des environnements réseaux LAN / WLAN / WAN / SAN est généralement considérée comme une tâche fastidieuse. Outre l'analyse de l'état de tous les composants matériels d'un réseau, les solutions mises en oeuvre doivent également intégrer :

  • La gestion de la qualité de service sur les liens LAN ou WAN (Ex : QoS)
  • L'analyse des performances et consommation de la bande passante (Ex : NetFlow)
  • La surveillance des éventuels changements de configuration
  • Les contrôles spécifiques à la téléphonie (VoIP)

Malgré la diversité des outils ou approches à disposition, les critères de choix ou fonctions les plus communément attendues sur ce type de solutions sont les suivants :

  • Mise en place de tableaux de bord personnalisables
  • Gestion du reporting et de l'alerting
  • Prise en charge des dépendances
  • Organisation des vues par services
  • Fonctions de découverte automatique
  • Génération de topologies réseau dynamiques
 

Server & Application Monitoring

En complément des contrôles spécifiques aux réseaux, les solutions de surveillance doivent également permettre de contrôler l'état :

  • Des serveurs physiques
  • Des environnements virtualisés (Ex : Hyperviseurs)
  • Des systèmes d'exploitation et des applications

Qu'ils reposent sur des logiques d'agents ou de proxy, ces outils doivent également disposer d'une base de connaissance enrichie pour faciliter le travail des administrateurs, reconnaitre automatiquement les applications installées sur chaque machine et proposer en standard des librairies de tests permettant de garantir leur bon fonctionnement ou des solutions de remédiation en cas de détection d'un problème.Enfin, comme pour les environnements réseaux, la gestion des dépendances et l'orientation "services" est primordiale dans le contexte d'applications multi-tiers (Frontend / Middleware / Backend).
 

Log Management

Par opposition aux données utilisateurs, la gestion des logs correspond à la collecte et au traitement des "données machines". Ce type de données croit de manière exponentielle au sein de la plupart des organisations, et ce en raison de la multiplicité de leurs sources potentielles :

  • Applications & bases de données
  • Services Web & Mail
  • Services de Téléphonie
  • Services de Fichiers
  • Solutions de monitoring
  • Composants de sécurité (Ex : Firewalls, proxies, etc.)
  • Composants d'infrastructure (Ex : Réseau, stockage, serveurs, etc.)
  • Hyperviseurs
  • Systèmes d'exploitation
  • etc.

Qu'elles soient envoyées via Syslog, récupérées en WMI ou collectées par des agents, ces flux de données sont indexés à la volée. Les solutions actuelles de gestion des logs permettent ensuite de naviguer de manière naturelle et rapide au travers de ces "lacs" de données.L'intérêt premier de centraliser et d'exploiter ces logs réside dans le fait de simplifier les investigations (MTTI) ou les réparations (MTTR) en cas de détection d'un incident, et d'identifier rapidement la cause du problème.